Nouvelles et communiqués

Votez pour QuébecOiseaux

La campagne Un appel pour la nature! est lancée! Nous vous invitons à voter dès maintenant pour le Regroupement QuébecOiseaux, en suivant les étapes ci-dessous. Chaque titulaire de compte Facebook peut voter une fois par période de 24 heures jusqu'au 14 septembre!

Pour voter

  1. Rendez-vous à cette page à partir d’un ordinateur (notez que vous ne pouvez pas voter à partir d’un téléphone intelligent ou d’une tablette numérique);
  2. Si c'est la première fois que vous votez, cliquez sur le bouton «J'aime»en haut de la page pour activer l'application de vote de la page de Jamieson;
  3. Cliquez sur le bouton « VOTEZ MAINTENANT »;
  4. Repérez QuébecOiseaux et suivez les instructions à l'écran pour enregistrer votre vote.

 

Pour faire encore plus

  • Inscrivez-vous à cette liste pour recevoir un rappel quotidien, un lien vers la page de vote, la photo du jour et l’une des 28 raisons de voter pour QuébecOiseaux;
  • Vous n'êtes pas sur Facebook? inscrivez-vous pour la durée du concours au www.facebook.com.

Opération Chicots

Saviez-vous que le Martinet ramoneur utilisait autrefois les gros chicots comme dortoir et site de nidification ? Avant l’arrivée des Européens et l’ère de la foresterie, les gros arbres morts encore debout étaient l’habitat idéal pour le martinet. Ces gros chicots se faisant rares, les martinets ont alors adopté les cheminées. À l’heure actuelle, moins d’une dizaine de sites naturels ont été répertoriés dans la banque de données sur les populations d’oiseaux en péril (SOS-POP), la plupart ayant été découverts après la chute des chicots.

Le Regroupement QuébecOiseaux lance donc la campagne « Opération Chicots » visant à repérer les gros chicots qui pourraient être convenables pour le Martinet ramoneur.  En plus de répertorier les arbres morts ou moribonds de grande taille, cette campagne nous permettra d’en apprendre davantage sur l’habitat du martinet en milieu naturel et de mieux cibler les interventions de conservation en milieu forestier. Vous faites partis de ces gens qui travaillent dans le milieu forestier ou encore vous passez beaucoup de temps en forêt par pur plaisir? Vous pouvez nous aider! Il vous suffit de nous signaler les chicots propices que vous observez.

Lire la suite...

Les oiseaux rares continuent à flirter avec le Québec

Bon an mal an, nous observons notre lot d’oiseaux rares, que leur présence soit exceptionnelle, inusitée ou tout simplement saisonnière. Les ornithologues québécois sont passionnés par ce type d’observation ce qui fait que la Page des oiseaux rares du Regroupement QuébecOiseaux compte plus de 6,5 millions de visites à ce jour.

Après un automne très riche en visites d’espèces exceptionnelles au Québec les visiteurs inhabituels continuent à animer les échanges et à attiser les passions des ornithologues québécois des quatre coins de la province.

Lire la suite...

Invitation à participer à l'assemblée générale 2014

Le Regroupement QuébecOiseaux invite tous ses membres à participer à la 33e assemblée générale annuelle qui se tiendra le samedi 13 septembre prochain, au Pavillon de l’Île, situé au 480 boul. d’Youville, à Châteauguay. Voici l’horaire de la journée :

  • 06h30 – Excursion libre dans les sentiers du Refuge faunique Marguerite-d’Youville;
  • 10h00 – Atelier de discussion sur le portail eBird Québec;
  • 12h00 – Dîner;
  • 13h30 – Assemblée annuelle (env. 3 heures).

Les personnes intéressées à participer, membres et délégués de clubs, devront s’inscrire en remplissant le formulaire de participation avant le 1er septembre.

Le déclin du martinet ramoneur

Ceci est un extrait du site ici.Radio-Canada, pour l'émission Médium-Large, édition du 8 juillet 2014

 
Le martinet ramoneur, qu'on confond souvent avec l'hirondelle, a modifié son habitat en nichant dans les cheminées plutôt que dans les troncs d'arbres.

Un martinet ramoneur en vol Photo : Détail d'une illustration de Jean-Jacques Audubon

Pierre Gingras, journaliste à La Presse et spécialiste en ornithologie, nous parle de cet oiseau de plus en plus rare en raison de la diminution du nombre de cheminées et de la destruction des insectes par les pesticides. Au Québec, on ne retrouverait plus que 2000 couples de ces oiseaux nicheurs.

Pour contrer leur baisse de population, le Regroupement QuébecOiseaux invite les gens à leur signaler les chicots qu'ils repèrent en forêt afin d'empêcher leur coupe. Ces restes de troncs brisés sont susceptibles d'abriter des martinets ramoneurs.


Des martinets ramoneurs entrent dans une cheminée (Crédit vidéo : Bruno Tremblay)

Pour écouter la chronique de Pierre Gingras, portant sur la situation du Martinet ramoneur et de l'Opération Chicots du Regroupement QuébecOiseaux: AUDIO FIL


EN COMPLÉMENT

HYPERLIEN - Opération chicots – Regroupement QuébecOiseaux