• Grand Défi QuébecOiseaux

    L'édition 2018 du Grand Défi arrive bientôt c'est le temps pour choisir la date de votre défi de 24 heures. Votre participation est précieuse! Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Disponible en numérique dès décembre 2017. Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du loisir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nouvelles et communiqués

L'AQGO devient le Regroupement QuébecOiseaux

Une page importante de l'histoire de l'Association québécoise des groupes d'ornithologues (AQGO) a été tournée lors de sa dernière assemblée générale annuelle. À la suite de la recommandation du conseil d'administration, les délégués des clubs d'ornithologie membres de l'AQGO se sont prononcés en faveur du changement du nom de l'association. Dorénavant, l'organisme s'appellera « Regroupement QuébecOiseaux ».

Cette décision s'inscrit dans la suite logique de la réforme structurelle enclenchée en 2002. On se souviendra que cette réforme avait notamment permis à l'association d'accepter dans ses rangs des membres individuels et des membres associés, en plus des groupes d'ornithologues amateurs.

Ce nouveau nom se veut inclusif et rassembleur; tous espèrent qu'il favorisera en outre l'émergence de nouvelles avenues d'action et une plus grande visibilité. Évidemment beaucoup de travail reste à faire pour effectuer cette importante transition, mais il s'agit là d'un défi emballant. Longue vie au Regroupement QuébecOiseaux!

Le barachois de Malbaie

© Pierre Poulin

L'Association québécoise des groupes d'ornithologues a accordé 1 000 $ au Club des ornithologues de la Gaspésie afin de l'aider à élaborer un plan d'aménagement du barachois de Malbaie. Le terrain est déjà protégé par la ville de Percé. Grâce à ce projet, le club de la Gaspésie pourra définir le type d'aménagement et le genre d'accès à permettre aux visiteurs afin de réduire au minimum le dérangement occasionné aux oiseaux.

Réforme de l'AQGO

Une page importante de l'histoire de l'Association québécoise des groupes d'ornithologues (AQGO) a été écrite le 13 octobre dernier à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de l'AQGO. Après plus d'un an de travail, le comité chargé de d'élaborer un projet de réforme de l'AQGO a présenté aux délégués le projet tant attendu. Un des points saillants de cette réforme concernait l'accueil de membres individuels et corporatifs au sein de l'AQGO. Après une journée passée à étudier le projet, les délégués l'ont finalement approuvé. Évidemment, beaucoup de travail reste encore à faire pour mettre en oeuvre cette réforme. Cela fait partie des défis qu'auront à relever les administrateurs nouvellement élus.

Les oiseaux rares du Québec

Bonne nouvelle pour ceux et celles qui observent les oiseaux du Québec! L'Association québécoise des groupes d'ornithologues (AQGO) vient d'annoncer que le site Internet Les oiseaux rares du Québec demeurera en fonction pour une autre année. En effet, le conseil d'administration de l'AQGO vient tout juste d'approuver le budget d'opération pour la prochaine année. Madame Louise Simard continuera d'assumer la responsabilité de ce très populaire site internet.

Chasse à l'Oie des neiges

L'Association québécoise des groupes d'ornithologues s'oppose toujours à la chasse printanière à l'Oie des neiges, une opinion partagée cette année par l'Union québécoise pour la conservation de la nature, ainsi que par les scientifiques siégeant au Comité sur les oiseaux migrateurs. Ce qui n'empêche par le Service canadien de la faune de vouloir ramener la populationde 630 000 individus à environ 500 000 au printemps 2003. Il est toutefois permis de croire que cette chasse puisse cesser au cours des prochaines années. En effet, d'autres organismes siégeant au comité ont annoncé leur intention de s'opposer à la poursuite de cette chasse l'an prochain.